Rapport bourse SMartBe Salto 2012

Modifiée le : 03/05/2013

Rapport Bourse Salto SMartBe 2012

Durant ces 3 mois de séjour à New York, j'ai découvert et exploré la scène artistique New Yorkaise dans le but de faire des contacts professionnels solides afin d'y retourner ultérieurement pour y créer une exposition. New York est une ville en perpétuel mouvement, des choses y naissent et y meurent tous les jours. J'ai donc dû m'adapter à la situation sur le terrain et rebondir avec ce que j'y ai trouvé. J'ai été à de très nombreux vernissages et événements muni de catalogues, de cartes de visites et d’un sacré dose de bonne humeur.

La Galerie Local Project dirigée par Carolina Penafiel a abouti à deux heureuses collaborations.

J'ai ainsi pu donner deux représentations : l'une le 11 mai à l'occasion d'un Gala Benefit Party organisé par Blade Of Grass, une association caritative qui sponsorise la Galerie Local Project. Une autre représentation « Walking trought the voice » a été donnée le 19 mai dans la Galerie Local Project. Lors du Gala Benefit Party, le directeur d'un festival à New York, « Art in Odd Places » s'est montré très intéressé par ma pratique artistique. C'est un festival qui se déroule en automne et qui réunit une cinquantaine d'artistes internationaux. J'y suis désormais officiellement invité.

Ce séjour à New York représentait surtout une fantastique opportunité de faire du « networking » car à New York on ne fait rien si on ne connait pas les bonnes personnes. J'ai donc tout fait pour multiplier les rencontres en envoyant des mails, en téléphonant, ou en allant tous les jours à des vernissages.

Ainsi, j'ai rencontré les personnes responsables d'événements culturels dans un jardin communautaire nommé « Le Petit Versailles » où je me suis produit le 3 juin.

Une rencontre très importante a été celle avec Sebastian Sanz de Santamaria qui travaille pour l'organisation Residency Unlimited. Cette organisation aide les artistes à réaliser des résidences artistiques et leur organiser des expositions à New York. L'équipe de Residency Unlimited est séduite par un projet que je leur ai soumis et sont prêt à engager la procédure d'admission en résidence. Ce projet se réalisera dans quelques années.

D'autres contacts intéressants :

- Monsieur Portocarero du Consulat Belge à New York : m'a mis en relation avec une Galerie d'art belge (Galerie De Buck) et avec une salle de spectacle The Kitchen

- Joe Aerham : travaille au A.I.R. Clock Tower : important centre d'art organisant des résidences d'artistes et une radio New Yorkaise.

- Jodie Dinapoli : directrice de l'organisation «No Longer Empty»

- Jay Wegman : directuer du Abrons Theater

- Eloise Darck : assistante à l'Alliance Française

- Georges Boziwick : directeur de la Section Musique à la prestigieuse Lincoln Library for Performing Arts

- Erika Harvey : assistante de l'organisation High Line (ancienne ligne de métro aérien récemment restaurée en parc naturel)

- Jill Mc Dermid : directrice de Grace Space Exhibition : important lieu de performance à New York

Evaluation au niveau professionnel :

La réalité à New York est très dure, la compétition y est féroce. Pour «réussir» dans cette ville, j'ai dû apprendre à travailler plus efficacement, à me focaliser par rapport à mes projets, aux lieux d'art que je visitais et aux personnes que je rencontrais. A New York, il y a environ 30 vernissages par soir, il ne sert à rien de vouloir tous les faire, il faut apprendre à repérer lesquels vous correspondent, aller à l'essentiel et garder toujours espoir même si les rencontres sont souvent superficielles. New York est une ville hyper énergisante mais elle est également très rapide et les choses changent constamment. Chaque jour est à recréer.

Il me paraît essentiel pour un artiste de voyager et de se confronter à d'autres réalités afin de renouveler ses sources d'inspiration. Dans une grande ville comme New York de deux choses l'une : soit on se sent grandi soit on se sent écrasé. Pour ma part, cette ville me donne des ailes. Il y a une telle infinité d'opportunités, cela m'excite énormément et me pousse à relever des défis. Je suis fasciné par l'énergie de mes amis artistes New Yorkais qui combinent bien souvent deux jobs puis se consacrent à leur art. Etre là et voir cette réalité est une expérience fascinante qui m'a profondément marqué.


Auteur : Jérôme Porsperger - Date : 2012